« Kinesivita », rencontre avec Diana, kinésiologue

Kinesivita (3)

L’art de prendre en compte l’être humain dans sa globalité : Rencontre avec Diana, thérapeute en kinésiologie et fondatrice de Kinesivita.ch

Vous faire profiter de techniques spécifiques pour vous aider à soulager les maux du corps et de l’esprit. Tel est le credo de la kinésiologie, thérapie holistique par excellence qui prend en compte l’être humain dans sa globalité (sur un plan physique, émotionnel, mental, socioculturel, environnemental, et spirituel). C’est cette découverte fondamentale qui a amené Diana à s’y intéresser, puis à s’y former pour devenir thérapeute en kinésiologie.

Une femme curieuse de l’Être

Diana commence sa vie professionnelle en ouvrant un magasin de meubles de décoration d’intérieur à l’époque de ses 20 ans. Mais très vite, sa voie se dessine dans des sphères plus sociales. Elle entame une formation en travail social à la HETS de Genève et devient éducatrice spécialisée, puis assistante sociale. Elle exercera ce métier avec passion de nombreuses années avant de ressentir une certaine lassitude dans un système qui ne lui convient plus. C’est alors qu’un drame familial vient bouleverser sa vie. Dès lors, elle consacre son temps au développement personnel et prend conscience que « nous sommes bien plus vastes que nous voulons bien le croire » explique t-elle. Les découvertes qu’elle fait sur elle-même l’incitent à aller plus loin et à se former pour en faire bénéficier d’autres personnes. Elle se forme à diverses techniques de soins et s’installe à son compte en tant que kinésiologue fin 2017.

« Je crée ma vie afin de me sentir bien dedans, et j’aide ceux qui le souhaitent à le faire aussi »

Une activité qui a du sens pour les autres et pour soi-même

C’est donc en décembre 2017 que Diana ouvre « Kinesivita », son cabinet sur le canton de Genève. En plus des soins en kinésiologie, elle y propose des massages ressourçants, bien-être et détente, aux huiles essentiels. La kinésiologie est un ensemble de techniques qui prennent en compte la mémoire traumatique du corps afin d’apporter un équilibre entre le mental, les émotions, le corps physique et l’âme. « Le travail sur soi est une préoccupation majeure, explique Diana, car on aborde toujours l’autre à partir de là où l’on se trouve soi-même. Je propose à mes clients une rencontre dans ma vérité, en mettant à leur disposition un savoir-faire et un savoir-être, tout en les laissant maître de leur vie et de leurs décisions ». Effectivement, la kinésiologie est une thérapie douce qui implique le respect profond de chacun dans sa progression et sa manière de s’approprier les bénéfices du travail. Chacun avance à son rythme. La plus grande motivation de Diana dans son travail réside dans « la rencontre humaine et la possibilité d’apporter un soulagement à l’autre. Indirectement on se l’apporte à soi » explique t-elle.

Un quotidien revisité

Pour Diana, créer et développer sa propre activité a été un véritable choix entre autre car cela lui permet une liberté d’action dont elle avait besoin dans son activité professionnelle. En filigrane, c’est aussi le choix d’une quête personnelle. Lui permettra t-il d’être complètement indépendante financièrement ? A ce jour ce n’est pas le cas, mais elle y aspire et met tout en œuvre pour y parvenir. Son quotidien est un subtil mélange entre travail, famille et temps pour soi. Un équilibre aujourd’hui indispensable. « C’est une question de proportion, précise Diana, parfois la balance penche un peu plus d’un côté, parfois un peu plus de l’autre, mais cela doit toujours rester équilibré pour que je sois heureuse ».Pour cela, Diana peut compter sur le soutien de Manu, son mari, et de ses nombreuses « to-do lists » ! « Le plus difficile dans une aventure comme celle-ci c’est de ne pas se décourager et de ne pas oublier pourquoi on le fait ». Après 2 ans d’activité, Diana continue son chemin et a des projets pour Kinesivita. Elle espère développer une antenne dans un cabinet médical, prépare des ateliers avec des thèmes spécifiques et continue sa formation continue à l’école de la présence thérapeutique avec Thierry Janssen en Belgique.

Pour trouver Diana et en savoir plus sur son activité :

www.kinesivita.ch

Cabinet Kinesivita, rue du Bachet 8 – 1212 Grand-Lancy (canton de Genève)

076 370 14 10

Et bien sûr, pour voir les images de la séance portrait c’est par-là! 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email